+1 514 341-0483

contact@eglisebaptistecdn.com

Évènement à venir:

  • 00

    days

  • 00

    hours

  • 00

    minutes

  • 00

    seconds

+1 514 341-0483

contact@eglisebaptistecdn.com

Naissance de l’église

18

Naissance de l’église

Ce fut pendant une retraite au printemps de 1981 que le pasteur Nelson Thomson fut abordé par Monsieur Jean-Marc Gretillat, responsable du mouvement para-ecclésiastique « Les navigateurs », pour étudier la possibilité de fonder une Église évangélique francophone à proximité de l’Université de Montréal. Le pasteur Thomson oeuvrait comme ouvrier dans la fondation et l’affermissement de plusieurs oeuvres au Québec, dont l’Église de St-Contant, la fondation de l’oeuvre à Châteauguay, la fondation du C.E.T.E qui deviendra la F.T.E. Le ministère du pasteur Thomson était marqué par la perspective missionnaire et apostolique ; son ministère était motivé par le désir d’implantation d’Église de telle sorte que son appel à Côte des Neiges devint l’appel du Seigneur. Il se mit à sa disposition pour venir ici et oeuvrer à la fondation de ce qui deviendra l’Église Baptiste de Côte des Neiges.

Le pasteur Thomson avait donc répondu à l’appel du Seigneur ainsi que de celui de plusieurs étudiants chrétiens. Les premières rencontres eurent lieu dans les locaux de la mission chrétienne « Beth Saar Shalom » situés au 5950 Côte des Neiges. Le tout premier culte fût le 21 septembre 1981. Compte tenu des nombreuses responsabilités du pasteur Thomson, celui-ci ne pouvait exercer un ministère à plein temps à Côte des Neiges. Avec les étudiants, et quelques autres croyants qui se rajoutèrent à l’Église, une bonne communion fraternelle, jointe à un souci pour l’évangélisation, se développa.

Pendant l’hiver 1982-1983, les réunions de l’Église eurent lieu dans le bâtiment de l’Église baptiste néo-canadienne à Ville Mont-Royal, tout près du secteur actuel. L’assemblée se réunissait le Dimanche midi. Les locaux étaient plus adéquats. Par exemple, nous pûmes visionner un film évangélique, auquel le public fut invité. Cependant, il était plus convenable pour l’Église de se rencontrer le Dimanche matin. Les locaux du CLSC (Centre Local de Services Communautaires situé au 3580, rue Van Horn) de Côte des Neiges ayant été mis à la disposition de l’Église nous pûmes commencer nos cultes à cet endroit à l’automne de 1983.

Presque tous les membres furent engagés dans la campagne Mission Québec avec Billy Graham en 1990.

Le rapport donné à l’Assemblée Annuelle de l’Union pour 1983 constatait le manque de familles prêtes à s’engager pour la formation d’une église. En effet, les étudiants faisaient toujours partie de la population-cible de l’Église, mais depuis le début, nous la population générale était celle visée. Le rapport pour 1984 faisait état du travail d’évangélisation en porte-à-porte, ainsi que d’une rencontre avec divers amis des membres qui avaient été invités exprès pour entendre le témoignage de notre foi. Les résultats visibles de ces efforts furent encourageants par le fruit porté auprès de ceux ayant répondu à l’appel du Seigneur. Pour l’année 1984, la majorité des membres n’étaient plus des étudiants, certains d’entre ayant terminé leurs études. Par ailleurs, le Seigneur conduisait d’autres personnes vers l’Église.

Monsieur Daniel Bourque, ayant travaillé avec le pasteur Thomson comme stagiaire pendant l’année 1984-1985, fut appelé comme pasteur de la communauté. Le pasteur Thomson et son épouse devinrent membre de l’Église de La Prairie. Le rapport de 1985 faisait état d’une augmentation dans l’assistance au culte. En 1986 on se réjouit du fait que plusieurs membres eurent à coeur l’évangélisation de leurs proches ainsi que des gens du quartier,

tandis que chez d’autres, il y avait un manque de vision de l’Église locale. On constata chez beaucoup de jeunes une foule d’activités. Sans doute liés aux nombreux engagements chez les étudiants et quelques anciens étudiants en rapport avec le mouvement des Navigateurs.

Si l’année 1986 fût une année de réflexion, l’année 1987 (au mois d’avril vit le commencement des réunions au 6902, Chemin de la Côte-des-Neiges : « une installation visible dans le quartier » ; pour la première fois, un beau panneau indiquait le lieu et les heures du culte, ainsi que le numéro de téléphone de l’Église. Le pasteur Bourque quitta le ministère de Côte des Neiges à la fin janvier 1988. Les membres (réduits en nombre) firent appel de nouveau au pasteur Thomson pour reprendre le pastorat,

qui l’accepta dès février 1988. Naturellement il était clair que ce mandat n’était que provisoire compte tenu des responsabilités du pasteur au C.É.T.É.

Malgré tout, le Seigneur honora la foi des quelques vaillants membres qui formaient l’Église à ce moment-là, et l’oeuvre se poursuivi avec la bénédiction de Dieu. De nouvelles personnes se sont ajoutées, petit à petit, à la communauté. Nous avons ensuite fait appel à Georges Rocher, pasteur à Granby, pour assumer le pastorat de Côte des Neiges, ce qu’il fît à la fin juillet 1989. Il donna le tiers de son temps au travail de « Directeur administratif » du C.É.T.É. Monsieur et Madame Rocher furent beaucoup appréciés ; le pasteur Thomson et son épouse continuèrent à assister au culte à Côte des Neiges.

Tout au travers de sa courte histoire, cette Église naissante à Côte des Neiges eu des baptêmes, signe de croissance ; sa participation financière croissante se maintînt et le 2 mars 1990, l’Église obtînt son incorporation légale. Presque tous les membres furent engagés dans la campagne Mission Québec avec Billy Graham en 1990.